Retour

Traversiers de Saint-Pierre-et-Miquelon : Fortune manque d'argent

À deux semaines de premières traversées des nouveaux traversiers de Saint-Pierre-et-Miquelon, le territoire français attend toujours que le Canada ait un port prêt à les recevoir.

Le port de Fortune, à Terre-Neuve-et-Labrador, n’a en effet toujours pas modernisé ses installations. Celles-ci peuvent accueillir le traversier et ses passagers, mais ne permettent pas aux voitures et aux camions de descendre des bateaux.

Saint-Pierre-et-Miquelon a dépensé plus de 50 millions $ pour deux nouveaux traversiers ainsi que pour l’infrastructure nécessaire à leur mise en service.

Le Nordet et le Suroît, deux bateaux de 55 mètres, peuvent transporter jusqu’à 15 voitures et trois camions de transport chacun. Les anciens traversiers de Saint-Pierre-et-Miquelon ne pouvaient accueillir que des passagers.

Fortune manque d'argent

La Société du port de Fortune est propriétaire et gestionnaire des installations portuaires dans cette ville de Terre-Neuve-et-Labrador. Son président, Earl Rose, dit que les travaux de modernisation du port du Fortune coûteraient environ 3,5 millions $.

Il manque 1,5 million $, dit-il, le reste de la somme ayant été obtenu de la province et de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA).

Le président de Saint-Pierre-et-Miquelon, Stéphane Lenormand, était à Terre-Neuve récemment où il a rencontré des représentants de la province à Fortune et à Saint-Jean. Il s’est aussi entretenu avec Christopher Mitchelmore, le ministre provincial du Tourisme, de la Culture et de l’Industrie à Terre-Neuve-et-Labrador.

M. Rose a rencontré le président Lenormand et d’autres représentants français. Il n’a pas voulu émettre de commentaires sur l’allure des négociations en cours avec Saint-Pierre-et-Miquelon.

« Pendant des années, nous avons fait d’importants investissements dans notre industrie touristique et nous voulons établir un partenariat avec Terre-Neuve-et-Labrador », dit M. Lenormand.

Le territoire français estime que ses investissements profiteront aussi à la province canadienne. Il espère que Terre-Neuve-et-Labrador et le Canada trouveront l’argent nécessaire pour moderniser le port de Fortune.

Stéphane Lenormand indique que les deux traversiers doivent commencer à transporter des passagers vers Fortune le 15 mai.

Plus d'articles