Retour

Trop souffrant, l'Italo-Canadien Sergio Marchionne quitte son poste de PDG de Fiat

En raison d'une détérioration soudaine de son état de santé à la suite d'une chirurgie, le PDG du puissant groupe automobile Fiat, l'Italo-Canadien Sergio Marchionne, a été remplacé par Mike Manley, anciennement patron de Jeep, une filiale de l'entreprise.

M. Marchionne, âgé de 66 ans, s'est joint à Fiat en 2004 et a pris en charge la fusion entre la compagnie basée à Turin et le constructeur américain Chrysler, qui était alors en faillite.

Le grand patron aurait subi une chirurgie pour régler un problème à une épaule, en Suisse, il y a quelques semaines.

Mike Manley, 54 ans, dirige de son côté la bannière Jeep depuis juin 2009, en plus de la bannière RAM depuis 2015.

Sergio Marchionne avait déjà fait part de son intention de quitter ses fonctions au début de l'année prochaine. La décision du conseil d'administration, annoncée samedi et qui doit encore être entérinée par les actionnaires, vient accélérer la transition.

Fiat est reconnue comme une famille tissée serrée. Le président de l'entreprise, John Elkann, s'est dit « profondément attristé de l'état de santé de Sergio [Marchionne] ». Il a ajouté que cette situation était « inimaginable à peine quelques heures plus tôt et elle nous laisse avec un grand sentiment d'injustice ».

L'expérience de la crise

Arrivé à la tête de Jeep en 2009, au plus fort de la crise de l'industrie automobile, Mike Manley a réussi à faire passer les ventes de 337 000 véhicules, en 2008, à près de 1,4 million en 2017.

D'apparence jeune et décontractée, il n'a pas manqué par le passé de souligner que Jeep est l'une des marques les plus connues au monde. « Aussi reconnaissable que Cola-Cola », selon lui.