Retour

Troquer les études pour un emploi chez Rio Tinto le temps d’un été

Chaque été, Rio Tinto engage une centaine d'étudiants pour combler ses besoins de main-d'oeuvre. Ce travail permet aux jeunes d'acquérir des connaissances utiles, peu importe le domaine dans lequel ils étudient.

Cette année, 115 étudiants vont travailler dans les différentes usines de Rio Tinto au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ces emplois sont très en demande. Chaque travailleur est pigé au hasard parmi plus de 500 candidatures. Certaines personnes font jusqu’à 20 000 $ au cours de l’été.

Les étudiants qui travaillent dans les usines arrivent vraiment de tous les horizons.

Geneviève Simard, par exemple, étudie en sciences infirmières à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et a tenté sa chance chez Rio Tinto.

« C'est une expérience qu'on n'a pas à l'hôpital. C'est vraiment dans un milieu industriel. On a plus d'autonomie, on a plus de responsabilités », explique Geneviève Simard.

Santé et sécurité au travail

Comme la plupart des étudiants n'ont jamais travaillé dans le domaine industriel, une grande importance est accordée à la sécurité.

« Moi, mon rôle, c'est vraiment de les préparer pour qu'ils aient tous les prérequis pour aller suivre leur formation avec leur formateur sur le plancher », assure la responsable de la formation des travailleurs, Diane Tremblay.

D’après le reportage de Sarah Pedneault

Plus d'articles

Commentaires