Retour

Tundra Oil and Gas veut mettre fin à une poursuite intentée en son nom

L'entreprise winnipégoise Tundra Oil and Gas dit qu'elle veut mettre fin à une poursuite contre un constructeur de pipeline pour une fuite de pétrole survenue en 2015 près de Waskada, au Manitoba. La poursuite était dirigée contre l'entreprise du Texas EOG Ressources et ses différentes filiales au Canada.

Selon le président de Tundra Oil and Gas, Ken Neufeld, la poursuite qui réclamait 5 millions de dollars à l'entreprise texane a été lancée par un de ses assureurs sans qu'elle en ait connaissance. C'est toutefois l'entreprise winnipégoise qui était nommée comme réclamante dans la requête introductive d'instance.

L'incident en cause est survenu en février 2015 lorsque l'équivalent de 1200 barils d'un mélange de pétrole et d'eau s’est déversé près de Waskada, à environ 275 kilomètres au sud-ouest de Winnipeg. La requête déposée en cour en janvier alléguait que les concepteurs du pipeline étaient responsables puisque la conception était fautive, ce que dément Ken Neufeld.

Nous avons fait un suivi auprès de nos courtiers et évaluateurs, qui ont contacté l'assureur, qui reconnaît que cette poursuite a été très mal gérée, que c'était mauvais.

Ken Neufeld, président de Tundra Oil and Gas

Le président de Tundra Oil and Gas nie de plus les autres allégations de la poursuite à l'encontre du constructeur texan dont celles qu'il aurait embauché des travailleurs incompétents et qu'il aurait utilisé de mauvais matériaux. Ken Neufeld affirme de plus que le constructeur n'était pas responsable de l'inspection du pipeline, comme le prétendait la poursuite.

Il dit maintenant attendre la confirmation que la poursuite a été abandonnée.