Retour

Uber pourrait être en route vers la Colombie-Britannique

Le Parti vert de la Colombie-Britannique réintroduira cet automne une loi qui ouvrirait la voie aux services de covoiturage commercial comme Uber et Lyft.

Le chef du parti Andrew Weaver avait déjà proposé un projet de loi similaire en avril 2016 et février 2017.

Au printemps dernier le gouvernement libéral avait annoncé que, s’il était réélu, les services de covoiturage commercial seraient autorisés avant la fin de décembre

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) était en accord avec la proposition, mais recommandait la création de nouveaux règlements pour assurer l’équité avec les taxis

« C’est encourageant de voir que les trois partis ont exprimé le désir de rendre le covoiturage commercial accessible en Colombie-Britannique au cours de l’élection passée », affirme M. Weaver.

Il se réjouit aussi du fait que des instructions concernant le covoiturage commercial ont été émises à la ministre du Transport, Claire Trevena, dans la lettre de mandat du premier ministre. « La lettre de mandat ne comprend toutefois pas d’échéancier, et les Britanno-Colombiens continuent d'attendre », précise-t-il.

Vancouver est la plus grande ville d'Amérique du Nord qui ne permet toujours pas les services de covoiturage commercial.

Plus d'articles

Commentaires