Radio-Canada a appris que le fabricant de jeux vidéo Ubisoft s'intéresse à la Mauricie. Des représentants des bureaux d'Ubisoft de Québec et de Montréal étaient de passage cette semaine pour faire du repérage en vue de projets d'expansion potentiels.

Ils ont aussi visité Shawinigan et quelques autres villes de la province. La visite était organisée à l'initiative de la firme française qui est à la recherche de sites dans des endroits où des partenariats avec des lieux d'enseignements sont possibles pour offrir de la formation adaptée à ses besoins.

Ubisoft, qui a refusé de nous accorder une entrevue, nous a fait parvenir la déclaration suivante : « Ubisoft est constamment à la recherche de talent, de savoir-faire, d'expertise et de partenariats potentiels. C'est dans ce contexte que des représentants d'Ubisoft Montréal et Québec ont fait une visite à Trois-Rivières et dans plusieurs autres villes du Québec cette semaine. Nous y avons fait de belles rencontres et de belles découvertes. »

Pas de projet précis

Lors de leur bref passage à Trois-Rivières, les représentants d'Ubisoft ont rencontré le maire Yves Lévesque, le directeur général d'Innovation et développement économique Trois-Rivières (IDETR) et des représentants du Cégep et de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

« On n'a pas de projet précis, on n'a pas identifié de site », explique le directeur général d'IDETR Mario De Tilly. « C'était pour discuter et commencer à établir un lien avec nous particulièrement avec nos organismes de formation, dont l'université et le cégep. »

M. De Tilly se réjouit d'avoir reçu la visite de la multinationale même si on ignore ses plans à plus long terme. « Pour nous c'est une excellente nouvelle. »

Trois-Rivières est d'ailleurs, selon le directeur général de l'IDETR, de plus en plus sollicitée par des entreprises internationales à la recherche de sites pour prendre de l'expansion. La Ville a soumis 29 propositions du genre depuis le début de l'année 2016.

« Je pense que les gens d'Ubisoft sont partis satisfaits, lance Mario De Tilly. Qui sait, peut-être que dans plusieurs années nous verrons poindre le bout du nez d'une belle société comme Ubisoft ou toute autre entreprise. »

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, confirme que sa ville a aussi reçu la visite des représentants d'Ubisoft.

Avec les informations d'Amélie Desmarais