Retour

Un début de saison difficile pour les bateaux-taxis du port de Toronto

Les niveaux d'eau élevés du lac Ontario, les inondations dans les îles de Toronto et leur fermeture au public ont durement touché les services de bateaux-taxis dans le port.

Luc Côté est propriétaire de Tikitaxi. Il possède une flotte de pontons qui se démarquent facilement de la concurrence. Les toits sont faits de bambou et de feuilles de palmier. L'entrepreneur a décoré ses bateaux de cette manière il y a sept ans parce qu'il voulait offrir une expérience différente à ses passagers.

M. Côté affirme ne jamais avoir connu un début de saison aussi difficile que celui-ci. Il a perdu près de 70 % de son chiffre d'affaires depuis le mois de mai parce que les îles de Toronto sont fermées au public. Sa préoccupation principale toutefois était de garder son personnel coûte que coûte.

Il a donc décidé de diversifier son offre. « On offrait aux touristes un petit tour des îles d'une demi-heure pour 10 dollars », explique-t-il. Le parc des îles est fermé, mais certains touristes veulent les voir malgré tout.

Et sa solution temporaire lui a permis de retenir presque tout son monde, environ une vingtaine de personnes.

Normalement, les bateaux-taxis n'ont qu'un embarcadère pour accueillir les passagers. Tikitaxi en aura trois, prochainement. Les bateaux-taxis de Luc Côté seront les seuls à offrir ce service supplémentaire dans le port de Toronto.

La ville de Toronto espère ouvrir le parc de l'île d'ici la fin du mois. Luc Côté et son personnel sont aussi prêts à reprendre leurs activités normales. Il espère que les Torontois se rendront en grand nombre dans les îles et qu'il pourra ainsi éponger une partie de ses pertes.

Plus d'articles

Commentaires