Retour

Un dernier plaidoyer pour sauver Huron Central entre Sudbury et Sault-Sainte-Marie

Le député néo-démocrate provincial d'Algoma-Manitoulin, Michael Mantha, demande à la première ministre Kathleen Wynne d'intervenir directement afin d'éviter la fin de la liaison ferroviaire de Huron Central Railway (HCR).

Le 6 novembre est la date butoir fixée à l'Ontario pour qu'elle confirme son financement afin de permettre à l'entreprise d'avoir accès à des fonds fédéraux.

Dans une lettre adressée lundi à Mme Wynne, le député Mantha affirme que sans les 4 millions de dollars par année de l’Ontario, ce lien ferroviaire de 280 km entre Sudbury et Sault-Sainte-Marie ne peut jouir des subventions accordées par le Fonds national des corridors commerciaux du gouvernement fédéral.

Le député souligne que plus de 3000 emplois sont menacés de disparition et que, sans la voie ferrée, plus de 30 000 camions de transport devront prendre la route, ce qui augmentera les émissions de gaz à effet de serre tout en contribuant à la dégradation de la chaussée.

HCR dit avoir besoin de 46 millions de dollars sur cinq ans pour assurer son avenir.

La ligne ferroviaire sert surtout au transport de matériaux des entreprises Essar Steel à Sault-Sainte-Marie, Domtar à Espanola et Eacom à Nairn Centre.

Plus d'articles

Commentaires