Retour

Un gin 100 % régional produit à Saint-David-de-Falardeau

Une première microdistillerie a officiellement ouvert ses portes au Saguenay-Lac-Saint-Jean. La Distillerie du Fjord, qui est située à Saint-David-de-Falardeau, produira un gin 100 % régional. L'entreprise est le fruit du travail d'un père et de ses deux fils qui souhaitent offrir un produit unique aux consommateurs québécois.

C'est en rédigeant un travail de maîtrise sur l'éclosion des microdistilleries que Jean-Philippe Bouchard a eu l'idée de se lancer dans la production de spiritueux.

« On s'est intéressé à l'industrie, au procédé de fabrication, pour se rendre compte finalement qu'il y a avait une fenêtre d'opportunité. C'est une industrie qui a explosé aux États-Unis et dans l'Ouest canadien », affirme le président et copropriétaire de la Distillerie du Fjord.

Depuis deux ans, la famille Bouchard travaille d'arrache-pied pour obtenir les autorisations et le permis d'alcool nécessaire à la production du gin. Les associés mettent leur expertise à contribution : l'entrepreneuriat pour Jean-Philippe, la chimie pour son frère Benoît et l'expérience industrielle de leur père, Serge.

« Ici la stratégie c'est de prendre de petits alambics, pas des gros, pis après ça on devrait avoir deux autres alambics à court terme pour pouvoir produire environ 40 000 bouteilles par année dans cet espace-là », indique Serge Bouchard.

Un gin régional

Le gin connaît un regain de popularité auprès des consommateurs québécois et la Société des alcools du Québec (SAQ) propose une large variété de produits d'ici.

Les nouveaux producteurs souhaitent élaborer un gin avec les épices et les herbes boréales qu'on retrouve dans les forêts de la région.

« On se rapproche du forestier, floral. On est en train de peaufiner le goût actuellement, c'est ce qu'on va faire dans le temps des fêtes.[...] quelque chose qui nous rappelle vraiment la boréalie saguenéenne. On pense au poivre des dunes, au myrique beaumier, avec une bonne base de baies de genévrier, c'est là qu'on s'en va », confie Jean-Philippe Bouchard.

On dénombre actuellement une douzaine de microdistilleries au Québec. Il est toutefois interdit d'y vendre des produits ou d'y faire des dégustations. La famille Bouchard a investi plus de 150 000 $ dans son projet. La distillerie située à Saint-David-de-Falardeau aura la capacité de produire annuellement 40 000 bouteilles.

Les propriétaires souhaitent que les premières se retrouvent sur les tablettes de la SAQ au printemps 2017.

Plus d'articles

Commentaires