Retour

Un gisement de terres rares pourrait être rentable près de Sept-Îles

Le gisement de terres rares, Kwyjibo, situé au nord de Sept-Îles, pourrait être rentable. C'est la conclusion d'une évaluation économique préliminaire réalisée pour la Société québécoise d'exploration minière, la SOQUEM, et son partenaire, Focus Graphite.

Un texte d'Alix-Anne TurcottiDécouvert il y a 25 ans, le gisement kwyjibo, se trouve à quelques kilomètres du chemin de fer QNS&L, à 120 kilomètres du port de Sept-Îles. Une mine souterraine permettrait de récupérer des métaux utilisés dans le secteur des hautes technologies, tout en créant une centaine d'emplois directs durant 10 ans. 

Le président-directeur général de SOQUEM, Olivier Grondin croit qu'il faut poursuivre les études et les discussions avec les communautés locales. 

Selon lui, l'investissement initial de 700 millions à Sept-Îles pourrait être récupéré grâce à la demande croissante pour les métaux de haute technologie. Le site contient du néodyme et du praséodyme, qui une fois raffinés, se vendent jusqu'à 40 000 $ la tonne. 

Les terres rares sont notamment utilisées pour la fabrication des écrans d’ordinateurs, de téléphones cellulaires on encore des téléviseurs. 

Avec les informations de Louis Garneau

Plus d'articles