Retour

Un homme d'affaires canadien soutient les tarifs américains sur l'acier

Barry Zekelman, originaire de Windsor en Ontario et propriétaire de Zekelman Industries, l'un des joueurs les plus importants du marché de l'acier nord-américain, dit être en faveur des tarifs sur l'acier proposés par le président américain.

M. Zekelman dit que la proposition de Donald Trump d'élever de 25 % les frais d'importation d'acier et de 10 % ceux d'aluminium devrait être un exemple à suivre par le gouvernement canadien.

Il croit même que ces tarifs devraient être encore plus élevés.

« Est-ce qu'une taxe de 25 % c'est assez? Je ne crois pas [...] », indique M. Zekelman.

Dans un communiqué de l'entreprise, l'homme d'affaires promet d'ailleurs une prime de 1000 $ par année à tous ses employés la mise en place éventuelle de cette politique, prime qui restera en place tant qu'elle sera en vigueur.

Zekelman Industries compte plus de 2300 employés en Amérique du Nord. De ce nombre, 2000 employés et 15 usines sont basés aux États-Unis.

Dumping de douze pays

M. Zekelman accuse douze pays, dont la Chine, d'effectuer du « dumping » et de vendre à rabais leur acier en Amérique du Nord.

« Les prix de l'acier ont été diminués artificiellement pendant des décennies », explique-t-il.

M. Zekelman ajoute qu'il ne croit pas que Donald Trump considère le Canada comme un ennemi bien qu'il ait fait des menaces par rapport aux tarifs douaniers et à l'ALÉNA.

Travailleurs locaux pénalisés

Plusieurs acteurs de plus petites entreprises de ce secteur ne voient pas du même oeil ces tarifs.

« On m'a averti de commencer à préparer des soumissions afin d'absorber l'augmentation du coût de l'acier », indique le président de RJ Steel, Ryan Jordan.

Il dit qu'il devra potentiellement augmenter le prix de ses produits si les mesures commerciales sont appliquées par le président américain.

Des travailleurs de l'usine d'assemblage de Fiat-Chrysler à Windsor interrogés lundi étaient aussi inquiets.

L'un d'entre eux dit avoir peur que l'usine déménage dans un autre pays si les frais d'importation sont appliqués.

Plus d'articles