Retour

Un marché public ferme alors que la saison s’ouvre

Les administrateurs du Marché Mékinac de Saint-Tite ont pris la décision difficile de mettre fin à l'organisme sans but lucratif qui unissait une trentaine de producteurs agricoles de la MRC de Mékinac. Même en ayant pignon sur rue, l'achalandage n'a pas été à la hauteur des attentes.

Un texte de Claudie Simard

L’an dernier, des producteurs agricoles de la MRC de Mékinac se sont regroupés pour créer un marché public installé de façon permanente au centre-ville de Saint-Tite.

L’aventure a été de courte durée, car « l’achalandage n’a pas été au rendez-vous », selon la coordonnatrice Élise Gauthier.

Elle croit que les marchés publics représentent l’avenir et croit qu’il faut continuer le travail de sensibilisation auprès de la population.

Retour à la case départ

Cette année, le scénario s’annonçait encore plus difficile pour les producteurs puisque des travaux de réfection s’amorcent sur la rue Adrien-Bélisle de Saint-Tite où ils étaient installés.

Ils ont préféré revenir à la formule initiale; c’est-à-dire visiter différents endroits pendant la saison estivale.

Plus d'articles

Commentaires