Selon les autorités portuaires, l'ouverture de la saison en mars a été difficile. La glace sur le lac Supérieur et une grève chez le transporteur ferroviaire CP ont provoqué un départ plutôt lent, selon le directeur administratif Tim Heney.

Mais nous revenons de l’arrière, a-t-il indiqué.

Les données les plus récentes montrent que le port a manipulé :

  • 840 000 tonnes métriques de céréales
  • 104 000 tonnes métriques de potasse
  • 78 000 tonnes métriques de charbon

Selon M. Heney d’autres marchandises ont aussi été déchargées au port de Thunder Bay, notamment des éoliennes, des chargements de granules de bois, de l’acier et un wagon de train.

C’est encourageant, explique M. Heney.

Les données montrent aussi qu’environ 6200 tonnes métriques de cargaison liquide sont passées par le port en mai.

En tout, 36 bateaux canadiens et 13 navires étrangers ont visité le port de Thunder Bay le mois dernier.

Plus d'articles