Retour

Un nouveau fonds d'investissement de 2 M$ pour les entreprises de la Côte-du-Sud

Les entreprises manufacturières de la Côte-du-Sud ont maintenant accès à un nouveau fonds d'investissement de 2 M$. Baptisé le Fonds d'investissement Côte-du-Sud inc., il sera réservé au démarrage, au développement et à la relève des entreprises des MRC de Rivière-du-Loup, de Kamouraska, de L'Islet et de Montmagny.

Un texte de Jérôme Lévesque-Boucher

C'est Yves Lebel, ancien propriétaire de l'épicerie Metro Lebel de La Pocatière, qui préside ce nouveau fonds d'investissement. Ce dernier était également, depuis 2007, président fondateur du Fonds d'intervention économique régional (FIER) Innovaction qui s'étendait de la MRC de Kamouraska jusqu'à la Matanie.

Toutefois, comme le FIER arrive à échéance et que les besoins des entreprises de la région sont toujours grandissants, Yves Lebel et une trentaine d'entrepreneurs de la région ont décidé de mettre la main à la pâte en créant ce nouveau fonds, déjà accessible aux entreprises de la région depuis le début du mois de novembre.

Selon Yves Lebel, il est de plus en plus nécessaire de créer des fonds de la sorte afin d'épauler les entreprises régionales.

Par ailleurs, selon le président, les institutions financières sont frileuses face aux investissements en région.

« Elles doivent fournir un rendement immédiat aux actionnaires. Donc quand on se trouve plus loin des grands centres, ça requiert des coûts supplémentaires. C'est moins coûteux d'effectuer de la capitalisation à proximité des grands centres. Donc on doit trouver des moyens de veiller au développement de nos entreprises », affirme Yves Lebel.

La création de valeurs ajoutées et la création d'emploi pour les entreprises de la Côte-du-Sud qui sont les figures de proue de ce nouveau fonds d'investissement.

Formation

Selon Yves Lebel, les institutions d'enseignement seront aussi mises à contribution pour maximiser la portée du fonds. Le président insiste sur l'importance de la formation en région pour répondre aux besoins des entreprises et inciter les travailleurs à demeurer dans leur milieu.

Pour l'heure, huit personnes forment le conseil d'administration de ce nouveau fonds. Un poste est vacant. Selon Yves Lebel, il y a déjà plusieurs entreprises de la Côte-du-Sud qui ont fait appel au fonds pour être épaulées.

Yves Lebel affirme aussi que les entrepreneurs qui sont parties prenantes du fonds d'investissement vont fournir, tout à fait bénévolement, des services-conseils aux entreprises qui en ont besoin. « Une fois les dossiers de financement reçus, on trouve quelqu'un qui peut aiguiller l'entreprise dans la bonne direction pour son démarrage ou son développement. Comme on veut que le fonds existe encore dans 50 ans, on s'assure que nos investissements assurent des revenus », précise Yves Lebel.

Le président souligne que le Fonds se rapprochera des institutions financières et des organisations gouvernementales prochainement pour développer des partenariats.

Plus d'articles

Commentaires