Retour

Un nouveau parc éolien dans le Sud-Ouest contre l'avis de la population

Le projet de parc éolien Belle Rivière auquel le conseil municipal de Lakeshore était opposé est maintenant achevé.

L'installation de 100 mégawatts produira suffisamment d'énergie pour alimenter 35 000 foyers en Ontario, a annoncé lundi le patron de Samsung et de Pattern Development dans un communiqué de presse.

« À l'origine, nous avions voté contre, mais la province nous a imposé le projet », souligne Tom Bain, maire de Lakeshore et président du conseil du comté d’Essex.

Les entreprises ont circulé dans le secteur et communiqué directement avec les propriétaires qui ont reçu entre 8000 $ et 12 000 $ par année pour avoir une des turbines sur leur propriété.

Selon ses promoteurs, Belle River Wind a fourni des emplois à plus de 235 travailleurs de l'Ontario pendant la construction. L'installation fournira 12 postes permanents maintenant qu'elle est opérationnelle.

Les tours des 40 éoliennes ont été construites à Windsor et les 120 pales des turbines ont été fabriquées à Tillsonburg.

M. Bain estime que la municipalité a accepté suffisamment d'éoliennes et est inquiet que le parc s’agrandisse encore parce que les structures commencent à « empiéter » sur les zones résidentielles.

Selon un communiqué de la compagnie, la centrale électrique générera plus de 2,5 millions de dollars en dépenses directes sur 20 ans grâce aux impôts fonciers et aux redevances sur les baux des propriétaires.

« C'est une petite source de revenus en matière de fiscalité, mais il faut peser le pour et le contre et le conseil ne souhaite pas en avoir plus », note M. Bain.

Plus d'articles

Commentaires