Le maire de New Richmond, Éric Dubé, a présenté lundi soir le plan de développement que le conseil municipal a préparé pour les quatre prochaines années.

Un texte de Joane BérubéUn exercice similaire réalisé en 2013 lors du premier mandat de M. Dubé à la mairie de New Richmond avait attiré plus de 300 personnes. La Ville va bien, selon le maire. Elle a fini par dire adieu aux déficits en 2014.

Les conséquences de la fermeture de la Smurfit-Stone ne sont plus que de lointains souvenirs. « C’est sûr, commente le maire, qu’on ne peut pas faire de folies, mais on peut rêver. »

Cet héritage d’ancienne ville mono-industrielle peut d’ailleurs être mis à profit notamment en ce qui a trait au parc industriel et au port de mer. New Richmond compte utiliser ces deux infrastructures pour poursuivre sur la voie de la diversification. Les terrains du parc industriel seront ainsi vendus à bon prix afin d’attirer de nouvelles entreprises.

New Richmond aimerait aussi développer des partenariats avec des entreprises privées pour remettre à niveau son quai. Les travaux sont évalués à 15 millions de dollars. La Ville, souligne le maire, ne dépensera pas 15 millions demain matin, mais inclure le projet dans le plan stratégique permettra aux élus de continuer à explorer les différentes pistes pour le mettre en branle.

Aide sonnante et trébuchante

La Ville mettra aussi à la disposition des commerces du centre-ville un budget de 100 000 $ pour la réfection des immeubles. « C’est vraiment de l’argent. C’est de l’aide directe. C’est un chèque qu’on fait, ce n’est pas des crédits de taxes ou des choses de même », précise Éric Dubé.

Les entreprises du secteur touristique et les propriétaires de logements ne seront pas en reste puisque la Ville mettra en place des programmes d’investissements pour financer la construction de logements et d’unités d’hébergement destinés aux touristes. Les promoteurs recevront une aide de 5000 $ par nouvelle unité construite.

Le maire estime qu’il manque au total une quarantaine de logements ou de chambres pour les touristes. Les gens qui voudront se construire une résidence familiale à New Richmond seront aussi admissibles à une aide financière.

Importants investissements

Parmi les projets importants sur la table, la Ville a fait une demande d’aide financière pour de nouveaux travaux à la pointe Taylor. New Richmond veut y aménager un espace pour le marché public, rénover le pavillon d’accueil et réaménager les aires de jeux. La Ville espère réaliser ces travaux en 2019.

Le parc régional de la Petite-Cascapédia ambitionne d’investir 7,5 millions de dollars au cours des prochaines années pour notamment doubler la superficie du camping, augmenter la capacité d’hébergement dans la montagne et remplacer la montée mécanique des pentes de ski.

La Ville est prête à allonger 750 000 $ en quatre ans dans le projet.

Le maire Dubé rappelle que les retombées économiques du parc régional de la Petite-Cascapédia sont estimées à 1,7 million de dollars et que le parc, pour la première fois cette année, a dégagé un surplus. « Depuis 10 ans qu’on n’avait pas vu ça. Ça démontre que les orientations prises par le CA et le conseil ont permis d’atteindre la rentabilité », fait valoir Éric Dubé.

Les projets de New Richmond comme celui du parc, fait remarquer le maire, débordent des frontières de la ville. « On fait partie d’une région, on pense qu’en faisant un plan comme ça, ben ça va aider toute la région », conclut le maire.

Plus d'articles