Retour

Un nouveau pont pour Shippagan et Lamèque en 2022

La construction d'un nouveau pont entre Shippagan et Lamèque, au Nouveau-Brunswick, commencera en 2022, annonce le premier ministre Brian Gallant.

Brian Gallant a confirmé ce projet, vendredi matin, devant les membres de la Chambre de commerce de Shippagan.

La population aura l'occasion de se prononcer sur la conception du nouveau pont qui lui conviendra.

Comme c’est un projet d’envergure, des consultations seront menées avec la communauté pour la conception du pont, dit Brian Gallant.

Les maires sont ravis

La mairesse de Shippagan, Anita Savoie Robichaud, et le maire de Lamèque, Jules Haché, accueillent la nouvelle avec soulagement.

« Nous, à Shippagan, nous sommes très fiers de cette annonce. C’est sûr que ce qui nous préoccupe surtout, c’est la sécurité des gens, autant ceux qui passent en dessous que ceux qui passent dessus. Le pont, même s’il avait été rénové, on sait qu’il n’est plus au goût du jour. Il a besoin d’être élargi parce que les camions prennent de plus en plus d’espace. Vraiment, nous sommes contents », explique Anita Savoie Robichaud.

« On est très heureux de cette annonce parce que même si en mars 2017 le ministre des Transports Bill Fraser avait annoncé le début d’un processus pour un nouveau pont, l’annonce d’aujourd’hui vient vraiment confirmer la réalisation du pont. Ça vient sceller le projet qui va se faire, qui va se réaliser. Les échéances de 2022 sont réalistes, et on va quand même [avec] le comité du pont chercher à accélérer le processus », affirme Jules Haché.

La nouvelle réjouit aussi Berthe Mazerolle, dont la fille n’avait pu franchir le pont pendant qu’elle devait accoucher, l'an dernier. La circulation avait été bloquée à cause de travaux.

Des citoyens aussi

« Tu m’apprends qu’on va avoir un pont? Oui? Merci. C’est quelque chose pour tous les gens de l’île Miscou. Je pense surtout aux gens de Miscou parce que ce n’est pas nécessairement une femme enceinte qui [doit passer], il y a des personnes âgées. La population est vieillissante sur l’île. C’est une très bonne nouvelle que vous m’apprenez », indique Berthe Mazerolle.

Denis Roussel, qui a aussi été bloqué sur le pont, exprime un avis similaire. Il estime qu’un nouveau pont sous lequel les bateaux pourraient passer en tout temps aiderait beaucoup la communauté.

« C’est une très, très belle annonce. On ne pouvait pas demander mieux parce que c’est la facilité pour les pêcheurs de sortir en paix. Ils [évitent] à peu près de trois à quatre heures de route, ce qui est moins dur sur les dépenses. Puis, pour les personnes de Lamèque qui viennent dans notre coin ou les gens d’ici qui vont dans ce coin-là, c’est primordial », explique Denis Roussel.

Un pont en fin de vie utile

La population de la région réclame un nouveau pont depuis plusieurs années.

Le pont actuel a été construit en 1959 et il ne répond ni aux normes actuelles ni aux besoins de la population, selon le comité du pont Lamèque-Shippagan.

Cet ouvrage de 194 mètres arrive à la fin de sa vie utile et il pourrait être désaffecté d'ici 10 à 20 ans, estime le gouvernement

Il s'agit de l’unique lien fixe entre les îles Lamèque et Miscou et le reste de la province.

Avec des informations de Wildinette Paul

Plus d'articles