Trente entreprises et organismes participaient au premier Salon de l'emploi de la MRC Côte-de-Gaspé.

Un texte de Joane Bérubé avec la collaboration de Martin Toulgoat

Les chercheurs d’emploi ont pu discuter avec des représentants d’entreprises provenant de secteurs aussi diversifiés que peuvent l’être le fabricant de pales d’éolienne LM Wind Power, le parc national Forillon ou le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie.

Les besoins sont importants dans plusieurs domaines et le manque de main-d'oeuvre se fait sentir tant pour des emplois saisonniers et des emplois étudiants que permanents.

Le directeur de l'usine de pales d'éoliennes LM Wind Power et président d'honneur du Salon de l'emploi, Alexandre Boulay, a dû recourir à de multiples stratégies au cours des 16 derniers mois, dont de la publicité télévisée pour recruter de la main-d’œuvre hors de la région.

D’importants contrats ont fait grimper le nombre d’employés de l’usine de 175 à près de 500. « Si on veut, dit-il, continuer à faire croître et assurer les services, la qualité de vie, c'est sûr qu'il faut attirer de la main-d'oeuvre dans la région parce qu'il y a énormément d'emplois de disponibles. C'est aussi un frein à la croissance des entreprises et des organismes. »

Difficile d'évaluer exactement le nombre d'emplois disponibles, mais seulement sur le site Web d'Emploi Québec, plus de 100 postes étaient affichés cette semaine en Gaspésie.