Retour

Un projet de chauffage à la biomasse revoit le jour à Matane

Le groupe d'investisseurs FIDEL relance un projet de chauffage à la biomasse pour les immeubles du centre-ville de Matane.

Un texte de Joane BérubéPlusieurs édifices situés au sud de la rue Saint-Jérôme pourraient se convertir à la biomasse si le projet qu’avance le groupe FIDEL se concrétise.

La Ville de Matane s’intéresse au projet afin de convertir le chauffage de l’hôtel de ville, de la caserne de pompiers et du garage municipal. Dans le même secteur, le Foyer D’accueil de Matane et le bureau de Postes Canada pourraient être invités à se joindre au projet.

Les analyses de faisabilité devraient être lancées à l’automne. Pour le moment, la participation de la Ville n’a pas encore été déterminée. « On pourrait sûrement être client. Peut-être partenaire. C’est à voir », indique le maire Jérôme Landry.

Projets avortés et projets réussisIl y a six ou sept ans, plusieurs projets de chauffage à la biomasse ont été envisagés à Matane, soit au Cégep, à la Ville ou à la Commission scolaire ou encore pour chauffer l'église de Saint-Jérôme. Aucun n’a vu le jour.

Le chauffage à la biomasse forestière a toutefois été implanté avec succès il y a quelques années dans plusieurs municipalités de la Matapédia, dont Causapscal, Sayabec et Saint-Léon-Le-Grand. L’hôpital d’Amqui a aussi fait la conversion.

Dans la Baie-des-Chaleurs, l’hôpital de Maria utilise le chauffage à la biomasse forestière depuis 2013.

Tous ces projets ont été mis en place grâce à une aide financière gouvernementale. L’installation de la chaudière de l’hôpital de Maria a coûté 3,3 millions de dollars, dont 1,3 million a été versé en subvention.

Plus d'articles

Commentaires