Retour

Un promoteur immobilier pourrait perdre 75 000 $ dans un projet au centre-ville

Un promoteur immobilier pourrait perdre 75 000 $ à la suite de l'expiration de son permis de construction qui lui aurait permis de bâtir la plus haute tour du centre-ville de Winnipeg.

L’entreprise de Richmond Hill en Ontario, Fortress Real Developments, veut construire une tour de 200 millions de dollars de 388 unités d'habitation au nord-est de l’intersection de l’avenue Graham et de la rue Smith.

L’édifice proposé de 45 étages appelé le Centre SkyCity est annoncé comme étant l'édifice le plus haut entre Calgary et Toronto.

En janvier 2016, Fortress a payé 125 000 $ pour un permis de six mois afin de permettre à l’entrepreneur de faire l’excavation du terrain et de placer les pilons dans le sol. La ville a prolongé d’un autre six mois le permis à condition que le dessin complet de la construction soit déposé avant le premier décembre.

La Ville confirme que le permis prolongé est maintenant échu.

« Le permis de la phase d’excavation et de pilonnage est maintenant considéré comme expiré selon les règlements municipaux de la Ville de Winnipeg », affirme Allissa Clark, la porte-parole pour le département d’urbanisme de la Ville.

« Aucune demande de permis n’a été reçue portant sur le 245 Graham », ajoute Mme Clark.

L’expiration de son permis signifie que Fortress a droit au remboursement de 40 % des frais de 125 000 $, ce qui équivaut à 50 000 $ affirme Alissa Clark par courriel.

La compagnie quant à elle dit que le processus avance et que la construction commencerait vers le printemps 2017.

« Les dessins de permis seront soumis en totalité au cours de la nouvelle année. L'équipe, en collaboration avec le constructeur, EllisDon, fait actuellement l'objet d'une étude d'ingénierie de la valeur détaillée qui est axée sur la recherche d'efficacité dans les matériaux et la durée de la construction », affirme Natashs Alibhai, porte-parole de Fortress, dans un courriel.

L'entreprise a foré des trous dans le site au cours des dernières semaines afin d'étudier les conditions du sol avant l'excavation, a-t-elle ajouté.

Alibhai a également déclaré que plus de 50 % des logements proposés par SkyCity ont été vendus et Fortress a embauché Cushman & Wakefield Winnipeg pour vendre les condominiums.

« Le projet suivra son cours durant la nouvelle année, nous commencerons à explorer les offres du marché. Fortress continuera à se concentrer sur les ventes à SkyCity et les discussions entourant le financement sont en cours », dit-elle.

« Nous n'envisageons aucun retard pour commencer la construction au printemps et les premières habitations des unités résidentielles sont toujours prévues pour la fin de 2019 », affirme la compagnie.

Le permis de ville maintenant expiré avait exigé que la construction commence le 5 janvier 2017. De plus, dans une lettre envoyée au mois de mars 2016 au conseil municipal, le directeur de l'exploitation de Fortress, Vince Petrozza, a déclaré qu'il croyait que les pelles seraient dans le sol « dans la première partie de 2017 » et il faudrait alors trois ans pour mener à bien le projet.

En 2017, Fortress doit aussi commencer la démolition prévue de l’Hôtel St-Regis dans la rue Smith et le remplacer par un stationnement de 615 places et un centre commercial. Fortress doit ainsi se conformer aux termes d’une entente de quatre millions de dollars pour l’achat de l'hôtel du centre-ville de CentreVenture, l'agence de développement du centre-ville.

Si les travaux sur le stationnement et le complexe commercial ne commencent pas avant le mois de mai 2017, CentreVenture reprendra la propriété. Si cela se produit, Fortress recevra un remboursement, moins les frais juridiques et autres dépenses engagées par l'agence de développement, a déclaré la directrice générale de CentreVenture, Angela Mathieson.

Natasha Alibhai dit que Fortress « examine des concepts de développement pour l’Hôtel St-Regis » et divulguera plus de détails ce printemps.

Plus d'articles

Commentaires