Retour

Un régulateur fédéral entendra une plainte contre OmniTRAX

L'Office des transports du Canada entendra une plainte contre OmniTRAX formulée par le Nouveau parti démocratique (NPD) du Manitoba. La formation politique fait valoir que l'entreprise n'a pas respecté ses obligations de service depuis que des inondations ont emporté le chemin de fer vers Chuchill au printemps dernier.

Si l'organisme se range du côté du Nouveau parti démocratique du Manitoba, la compagnie pourrait être obligée de réparer les voies ferrées et de reprendre le service sur la ligne reliant Gillam à Churchill, au Manitoba, et qui est hors service depuis mai 2017.

OmniTRAX a depuis essayé de faire débouter la plainte, mais l'Office des transports s'est, jusqu'ici, rangé du côté du NPD.

L'Office des transports du Canada est un organisme de réglementation gouvernemental indépendant qui rend des décisions sur les licences et les plaintes relatives aux tarifs et aux services des entreprises de transport au Canada.

Par le passé, OmniTRAX a dit qu'il en coûterait 60 millions de dollars pour réparer les voies qui sont détruites à plusieurs endroits sur la route menant à Churchill. La communauté de 900 habitants dépend du chemin de fer pour le transport de marchandises et de personnes.

Depuis la fermeture de la ligne de chemin de fer, les prix des produits allant de la nourriture pour chiens au carburant ont grimpé en flèche.

Conserver un lien vers le nord

Le chef du NPD du Manitoba, Wab Kinew, espère que la plainte formulée par son parti aidera les efforts d'Ottawa, des collectivités du Nord et des entreprises privées pour transférer le chemin de fer d'OmniTRAX à de nouveaux propriétaires installés dans le nord qui ont un intérêt direct à le garder ouvert et actif.

« C'est un point de pression que le gouvernement fédéral et la ville peuvent utiliser pour leurs négociations », a déclaré M. Kinew.

Le maire de Churchill, Mike Spence, qui n'est pas impliqué dans la plainte déposée par le NPD auprès de l'Office des transports du Canada, a déclaré vendredi dans un communiqué que le transfert de propriété demeure sa principale priorité.

« Nous reconnaissons le dépôt de cette plainte concernant les actions d'OmniTRAX et continuerons à observer ce processus, mais nous restons concentrés sur la restauration du service ferroviaire ce printemps pour assurer une bonne saison d'exportation en 2018 pour le port de Churchill », a écrit le maire.

Ottawa poursuit OmniTRAX

Par ailleurs, le gouvernement fédéral poursuit OmniTRAX pour 18 millions de dollars pour avoir enfreint les termes d'une entente datant de 2008, selon laquelle les gouvernements fédéral et provincial ont promis 20 millions de dollars chacun pour aider à améliorer le chemin de fer.

L'audience est prévue le 22 février.

Plus d'articles