Retour

Un simulateur de vol et un centre de formation bientôt à Sudbury

Les entreprises Aircrew Training Canada Ltd et Frasca International ont annoncé mardi la signature d'une lettre d'intention qui mènera à l'achat de quatre simulateurs de vols. Ces simulateurs font partie d'un nouveau centre de formation qui aura pignon sur rue dans la région du Grand Sudbury.

Un texte de Caroline Bourdua

Selon le ministre de l’Énergie et député de Sudbury Glenn Thibeault, l’Ontario pourrait bénéficier d’un tel centre puisque toute la formation pour pilotes d’hélicoptères se fait actuellement chez nos voisins du Sud.

« Parce que maintenant, ces emplois vont aux États-Unis. L’argent va aux É.-U. Avec le programme ATCL (Aircrew Training Canada Ltd) l’argent reste ici, les pilotes apprennent ici, et c’est une grande occasion pour les emplois à Sudbury. »

Glenn Thibeault a profité de la semaine des députés dans leurs circonscriptions pour amener le ministre du Développement économique et de la Croissance Brad Duguid à Sudbury.

La province n’a pas encore donné de coup de pouce financier à l’achat des simulateurs et à la construction du centre de formation, mais cela ne saurait tarder.

« Ceci pourrait peut-être devenir l’occasion pour notre gouvernement de réaliser des économies dans la formation des pilotes d’hélicoptères, comme Ornge, la PPO ou le ministère des Richesses naturelles et des forêts », explique le ministre Duguid.

Mais le ministre Duguid indique que le plus important c’est la diversification de l’économie et d’assurer que toutes les régions de la province y participe.

« Le Nord de l’Ontario est beaucoup plus lent à se diversifier par rapport à d’autres régions de la province et ce centre de formation est l’occasion de renverser la tendance », indique le ministre Deguid.

Au départ, une cinquantaine d’emplois seront créés.

Le coût du projet est de 70 millions de dollars.

Les promoteurs entendent construire un espace d’environ 2 000 m2.

L’emplacement reste encore à déterminer selon Dan Melanson, responsable du projet pour ACTL.

Le centre doit offrir ses premiers cours à l’automne 2018, tandis que Frasca, l’entreprise qui construit les quatre simulateurs de vols, doit en livrer un premier au cours de cette période.

Plus d'articles

Commentaires