Retour

Un troupeau de vaches patrimoniales aux Îles-de-la-Madeleine

Le fromage Pied-de-Vent des îles-de-la-Madeleine a obtenu récemment la nouvelle appellation Fromage de vache de race canadienne. C'est qu'il est fait du lait produit par des descendantes des premières vaches importées à l'époque de la Nouvelle-France. Elles se font toutefois de plus en plus rares.

Un texte de Brigitte Dubé

« Tous ceux qui traversaient l’Atlantique à cette époque amenaient des vaches avec eux et ce sont ces vaches qui se sont multipliées jusqu’à aujourd’hui », explique Dominique Arseneau, copropriétaire de la fromagerie.

Il décrit la vache canadienne comme étant petite, noire ou brune, rustique, résistante aux maladies, solide et adaptée à aux conditions difficiles.

« On a choisi cette race il y a 20 ans et on a appris à travailler avec », mentionne M. Arseneau.

« Les vaches que nos arrière-grands-pères possédaient étaient de la race canadienne. Aujourd’hui, la vache typique est de la race holstein, noire et blanche. C’est la race mondiale dominante. Elle a remplacé les vaches patrimoniales de partout. »

Une appellation de prestige

M. Arseneau ajoute que le lait de la vache canadienne a des composantes en gras et de protéines en quantité plus élevée, parfaites pour la production fromagère.

« L’appellation Fromage de vache de race canadienne, c’est une appellation spécifique (AS) dans la gamme des appellations réservées », précise M. Arseneau.

« Si je prends l’exemple d’une appellation d’origine contrôlée (AOC), elle fait référence à un endroit en particulier. Nous, notre produit, il est fait avec le lait de la vache de la race canadienne. Donc l’appellation fait référence à ce troupeau spécifique. Il n’y a qu’une seule autre fromagerie au Québec qui a cette appellation et c’est la Laiterie de Charlevoix. »

L’artisan ajoute que cette appellation signifie aussi que la production est encadrée de bonnes pratiques d’élevage, exempte de produits comme les substances laitières modifiées. « Les vaches sont bien traitées. Elles vont au pâturage le plus souvent possible et elles ne mangent pas trop », indique-t-il.

Un outil pour contrer la vague de fromages étrangers

Selon M. Arseneau, cette appellation survient au bon moment, avec l’arrivée des fromages européens en vertu de l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne.

« Ça va nous permettre de nous démarquer nous défendre contre l’invasion des fromages européens à bas prix, prévoit-il. On a des menaces un peu partout avec tous ces accords commerciaux. Cette étiquette va donner un outil marketing de plus. Je pense que ça être très apprécié des clients au Québec. »

Par ailleurs, les fondateurs de la Fromagerie Pied-de-Vent viennent de passer les rênes de leur entreprise à leur fils Dominique, à leur neveu Jean-Philippe Arseneau et à la directrice générale, Renée Landry.

Ils ont investi 300 000 $ pour rajeunir l’équipement de la ferme laitière et de la salle d’affinage. Et, justement, cet argent va leur permettre d’améliorer le confort de leur précieux troupeau.

Plus d'articles