Retour

Une autre année record pour les pêches au Québec

Selon les données préliminaires de Pêches et Océans Canada, la valeur des débarquements des pêches commerciales au Québec a franchi un nouveau record en 2017 avec une valeur de 359,7 millions $.

Un texte de Joane Bérubé

Avec un total de débarquements de 54 664 tonnes en 2017, le volume des débarquements est en hausse de seulement 1 %, mais la valeur des produits a fait un bond de 33 %.

L’augmentation de la valeur au débarquement est principalement attribuable au crabe de neige et au homard. La valeur du crabe des neiges est passée de 111,2 millions $ en 2016 à 182,9 millions $ en 2017 tandis que celle du homard a connu une hausse de 52 % pour atteindre 116,2 millions $ en 2017.

Les débarquements de homards, de crabes, de maquereaux et de flétans du Groenland ont été en hausse durant la dernière saison.

Au total, 75 % de tous les débarquements du Québec ont été effectués en Gaspésie (58 %) et aux Îles-de-la-Madeleine en 2017 (17 %). Le reste des débarquements, 25 % du volume total, a été effectué sur les quais de la Côte-Nord pour une valeur de 77,3 millions de dollars.

En Gaspésie, les débarquements ont été évalués à 184,1 millions $ en 2017 et à 97,3 millions $ aux Îles-de-la-Madeleine. Il s’agit d’une croissance notable de 71 % de la valeur des débarquements dans l'archipel madelinot entre 2016 et 2017.

Le Québec a exporté l’an dernier pour 450 millions $ de produits marins, ce qui représente une hausse de 35 % comparativement à la saison 2016. Le principal marché d’exportation demeure les États-Unis avec 80 % des ventes, suivi du Japon et de l’Europe.

C’est encore une fois, la crevette, le homard et le crabe des neiges qui emportent la faveur des marchés extérieurs.