Retour

Une autre baisse des ventes de maisons à Toronto

Le nombre de propriétés vendues en juillet dans la région torontoise a chuté de 40,4 % par rapport à la même période l'an dernier, indique la Chambre immobilière de Toronto (TREB).

La baisse était particulièrement marquée dans le secteur des résidences unifamiliales.

Ces nouveaux chiffres semblent montrer un certain essoufflement du marché immobilier dans la Ville Reine. Déjà en juin, les ventes étaient en baisse de 37,3 %, rapportait TREB.

Du côté des prix de vente, l'indice des prix MLS demeurait en hausse (+18 %) le mois dernier comparativement à juillet 2016, mais, par rapport à juin dernier, un vendeur aurait obtenu en moyenne 4,6 % de moins en juillet 2017 pour sa propriété.

Les prix de vente sont en baisse, en fait, depuis l'annonce par le gouvernement provincial, en avril, d'une série de mesures pour freiner le marché, dont une taxe de 15 % imposée aux acheteurs étrangers.

Effet « psychologique »

Selon TREB, les acheteurs étrangers forment une petite proportion de l'ensemble des acheteurs.

La dégringolade des ventes est plutôt liée, estime la Chambre immobilière, à un effet « psychologique » chez bien des acheteurs potentiels, qui attendent de voir comment va évoluer le marché plutôt que de se précipiter comme dans le passé.

TREB précise que les ventes diminuent traditionnellement durant l'été et que cette période n'est donc « pas un très bon indicateur ». Les ventes remontent généralement après la fête du Travail (en septembre), explique la Chambre immobilière, alors qu'il y a un plus grand nombre de vendeurs et d'acheteurs.

Plus d'articles

Commentaires