Retour

Une coalition anti-austérité critique le discours de l'économiste Richard Saillant

Le discours de l'économiste Richard Saillant sur les finances publiques soulève l'indignation de syndicats et associations qui préfèrent parler de prospérité plutôt que d'austérité.

Un texte de Antoine Trépanier

Le concept de « gouffre financier » de Richard Saillant doit être repensé à la lumière du contexte économique actuel affirme la coalition Prospérité non l'austérité pour le Nouveau-Brunswick.

Dans une lettre envoyée aux médias lundi, le comité directeur de ce regroupement de syndicats et de groupes de pression argumente que le Nouveau-Brunswick n'est pas dans une situation de crise économique et que les scénarios catastrophes avancés par M. Saillant dans son livre Au bord du gouffre (2014) « auront plutôt pour effet de faire fuir les investisseurs ».

Selon la coalition, les nations de partout dans le monde ont réalisé que les déficits budgétaires sont positifs et nécessaires lorsque l'économie ne roule pas à plein régime.

« Au lieu de cela, M. Saillant propose des politiques économiques orientées vers l'offre, telles que promues par Ronald Reagan, Margaret Thatcher et Brian Mulroney au cours des années 1980 », écrit Geoff Martin, membre du comité directeur et auteur de la missive.

Encore la semaine dernière, M. Saillant, qui est directeur de l'Institut Donald J. Savoie à l'Université de Moncton, affirmait que les provinces de l'Atlantique ne pourront plus payer les services auxquels les gens de la région sont habitués, dans 10 ans, au rythme où leur situation financière se détériore.

Lettre de la coalition Prospérité non l'austérité du Nouveau-Brunswick