Retour

Une décision sur le gypse qui risque d'influencer le coût des maisons dans l'Ouest

Des droits antidumping sur l'importation de plaques de plâtre en provenance des États-Unis ont fait considérablement grimper les prix de ce matériau de construction dans tout l'Ouest canadien. Mais selon la compagnie ayant déposé la plainte à l'origine des nouveaux tarifs, on constate également plus d'emplois manufacturiers dans le secteur.

CertainTeed Gypsum Canada a embauché 30 nouveaux employés depuis que les nouveaux droits de douane sur le gypse sont entrés en vigueur en septembre. Réparties dans les usines de Vancouver, Calgary et Winnipeg, ces nouvelles recrues aident à développer la production, affirme le porte-parole de la compagnie, Mike Loughery.

« Nous avons ajouté des quarts de travail et augmenté la production afin de répondre à la demande du marché », explique-t-il dans un courriel, précisant qu’il ne pouvait pas dévoiler les nouveaux chiffres de production pour des raisons de compétition.

276 % d'augmentation des droits de douane

Le Tribunal canadien du commerce extérieur doit annoncer mercredi s’il considère que l’importation de gypse américain a causé ou menace de causer un dommage à la branche de production nationale. Les raisons du jugement seront connues dans les 15 jours suivant la décision.

Si la réponse est oui, les nouveaux droits de douane –qui ont augmenté de 276 % pour les importations en Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan, au Manitoba, au Yukon et dans les territoires- pourraient devenir permanents.

Kevin Sheptycki, gérant d’affaires assistant pour le syndicat Boilermakers qui représente les travailleurs de CertainTeed, estime que les récentes créations d’emplois prouvent que les nouveaux droits de douane fonctionnent et doivent être conservés : « Parce que nos membres et CertainTeed peuvent continuer à travailler sur ce marché tout en faisant un profit avec des prix équitables, nous avons besoin que les droits de douane restent en place ».

Facture salée pour l'industrie de la construction

En revanche, pour Neal Pollock, porte-parole de la Western Canada Alliance of Wall and Ceiling Contractors, l’industrie de la construction en pâtit sévèrement. Il souhaite que les nouveaux tarifs disparaissent. « L’ampleur du préjudice est conséquente », assure-t-il, expliquant que les manufacturiers ont augmenté les prix des plaques de plâtre de 30 % en Alberta et de 55 % en Colombie-Britannique afin d’absorber les coûts des contrats signés avant l’entrée en vigueur des tarifs.

« Ce dont nous avons besoin, c’est aucun droit de douane, et aussi le remboursement –mandaté par le gouvernement- des droits qui ont déjà été payés », demande Neal Pollock qui est également président du sous-traitant industriel TDL Drywall à Calgary.

Ce nouveau système préliminaire de taxes sur les plaques de plâtre a été imposé par l’Agence des services frontaliers du Canada après qu’elle eut découvert que le gypse américain faisait l’objet de « dumping » au Canada, c’est-à-dire qu’il était exporté et vendu à un prix inférieur à la valeur normale du sur son propre marché intérieur.

CertainTeed, détenu par une corporation française et établi à Mississauga en Ontario, est le dernier manufacturier de plaques de plâtre dans l’Ouest canadien après la fermeture des usines de l’Américain Georgia-Pacific en Alberta en 2009, puis en Colombie-Britannique en 2011.

Des maisons neuves plus chères pour les consommateurs?

Le Tribunal canadien du commerce extérieur a tenu neuf jours d’audience début décembre pour étudier le dossier. Il doit également publier un autre rapport indiquant si la situation porte préjudice aux consommateurs canadiens.

Ce genre de rapport est généralement réalisé une fois que les dommages ont été prouvés, mais dans ce cas, c’est Bill Morneau qui est à l’origine de la demande. Le ministre fédéral des Finances a demandé en octobre dernier une procédure accélérée afin de savoir si les consommateurs étaient touchés, et particulièrement ceux impliqués dans la reconstruction de Fort McMurray, en partie détruite par un incendie au printemps dernier.

Un porte-parole du ministère des Finances a précisé dans un courriel que le gouvernement attend les recommandations du Tribunal canadien du commerce extérieur avant de prendre toute mesure.

CertainTeed estime que les nouveaux droits de douane augmenteront le coût moyen de construction d’une maison unifamiliale d’un peu moins de 1 %.

Plus d'articles

Commentaires