Retour

Une entreprise espère exporter de Saint-Jean de l’huile de cannabis

Des produits d'huile de cannabis fabriqués à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, pourraient être exportés dès ce printemps, espère l'entreprise Nuuvera, dont le siège social est à Toronto.

Nuuvera a annoncé plus tôt ce mois-ci son intention d’ouvrir un laboratoire de test d’huile de cannabis dans l’ouest de la ville, si sa demande de changement de zonage est acceptée.

Les produits seraient expédiés en Allemagne, en Italie, à Malte, en Israël et au Canada, indique Lorne Abony, PDG de Nuuvera.

La majorité des produits serait exportée de Saint-Jean pour plusieurs raisons, notamment parce que la ville est plus près de l’Europe que l’Ontario, explique M. Abony.

Une partie de la production sera vendue plus près encore. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé, lundi, une entente avec Nuuvera en tant que fournisseur de produits à base de cannabis à compter de juillet.

Quatrième fournisseur du Nouveau-Brunswick

Nuuvera est le quatrième producteur avec lequel le Nouveau-Brunswick a conclu une telle entente. Les autres sont Organigram, Canopy Growth et Zenabis.

Le provincial ne subventionne pas l’entreprise pour son établissement à Saint-Jean, affirme un porte-parole de Nuuvera.

Nuuvera s’attend de vendre au Nouveau-Brunswick 2,5 millions de grammes de cannabis, ou une quantité équivalente d’huile de cannabis, durant la première année, explique Lorne Abony. Il ne précise pas les détails financiers de l’entente.

Les trois autres fournisseurs comptent fournir pour leur part de 4 à 5 millions de grammes de cannabis chacun :

  • Zenabis : 4 millions de grammes de produits d’une valeur au détail de 40 à 50 millions $;
  • Canopy Growth : 4 millions de grammes de produits d’une valeur au détail de 40 millions $;
  • Organigram : 5 millions de grammes de produits d’une valeur de 40 à 60 millions $.

Des emplois « haut de gamme »

Le PDG de Nuuvera estime que le laboratoire de Saint-Jean pourra employer de 40 à 70 personnes. Il souligne que ce seront des emplois « haut de gamme et de nature scientifique ».

L’huile de cannabis peut être fumée, vapotée ou incorporée à des produits comestibles. Nuuvera compte en produire à Saint-Jean à partir de cannabis cultivé au Canada et d’extraits de cannabis importés de Grande-Bretagne.

Quant à la demande de changement de zonage, Nuuvera compte faire une présentation au conseil municipal le 29 janvier. Le public disposera de 30 jours pour y réagir. Le dossier sera ensuite remis au comité consultatif d’urbanisme, en mars.

Si tout se déroule comme prévu, affirme Lorne Abony, le laboratoire pourra entreprendre ses activités durant ce trimestre ou le suivant.