Retour

Une entreprise nord-ontarienne justifie ses mises à pied par les tarifs douaniers américains

Le fabricant de tuyaux en acier Tenaris a annoncé la mise à pied de 40 employés de son usine de Sault-Sainte-Marie. La décision qui prendra effet dimanche s'explique, selon l'entreprise, par les changements au marché d'exportation créés par l'imposition de tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium canadiens par les États-Unis.

Depuis le 1er juin, l’acier et l’aluminium canadiens exportés aux États-Unis sont assujettis à des tarifs douaniers respectifs de 25 % et de 10 %.

Par voie de communiqué, le porte-parole de Tenaris, David McHattie, indique que la mesure et la dispute commerciale qu'elle a engendré entre les États-Unis et le Canada ont créé « un marché instable ».

Il explique que l’entreprise avait embauché les employés pour pouvoir répondre à la demande croissante de ses produits.

Sault-Sainte-Marie est l'une des villes qui produisent le plus d'acier en Ontario. L'aciérie Algoma qui y est établie fournit, à elle seule, la moitié du produit intérieur brut de la municipalité.

Les mesures de riposte canadiennes, dont l’imposition de surtaxes sur une large gamme de produit américains importés au Canada, entreront également en vigueur dimanche.