Retour

Une nouvelle entente de principe conclue au chantier naval Irving d'Halifax

Les travailleurs du chantier naval Irving se prononceront sur une nouvelle entente de principe, la deuxième à être conclue entre leur syndicat et la direction.

Le syndicat ne donnera aucun détail sur l’entente conclue hier d’ici à ce que ses membres aient voté sur les propositions.

Les quelque 800 syndiqués membres de la Fédération des travailleurs de construction navale, affiliée à Unifor, construisent des navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique pour le gouvernement du Canada. Leur convention collective est échue depuis la fin du mois de décembre.

Le syndicat espère tenir un vote sur l'entente en début de semaine prochaine, a indiqué Natalie Clancy, une porte-parole d'Unifor.

Une reprise des négociations avait été annoncée vendredi dernier, quelques heures avant le possible déclenchement d’un arrêt de travail qui était prévu pour samedi matin.

Les salariés avaient la semaine dernière rejeté à 75 % une précédente entente de principe et avaient donné un préavis avant le déclenchement possible d’un arrêt de travail samedi matin.

Une reprise des négociations avait été annoncée vendredi et le débrayage n’avait pas eu lieu.

Selon le syndicat, Irving Shipbuilding proposait dans l’offre rejetée cette semaine une augmentation salariale de 1,5 % par année pour les quatre prochaines années, mais n’incluait aucun congé de maladie pour les travailleurs. Le syndicat dénonçait également des mesures disciplinaires prises contre les ouvriers.