Retour

Une nouvelle formation pour contrer la pénurie de main-d'œuvre

Le Cégep de Rimouski lance une nouvelle formation en mécanique industrielle afin d'aider les entreprises du secteur manufacturier à recruter de la main-d'œuvre.

Cette attestation d'études collégiales permettra aux étudiants de suivre leur formation en alternant le travail et les études.

Trois employés de l'entreprise Miralis de Saint-Anaclet-de-Lessard participent déjà à ce nouveau programme et sont rémunérés pour le faire. Le directeur de la formation et de la qualité chez Miralis, Dominique Légaré, estime que cela pourrait aider au recrutement et à la rétention de main-d'œuvre.

Dominique Légaré ajoute que Miralis mécanise de plus en plus sa production, ce qui fait que l'entreprise a davantage besoin de mécaniciens et de techniciens de maintenance qui ont les compétences nécessaires pour entretenir et réparer ces équipements.

Pour l'instant, Miralis est la seule entreprise à participer au programme, mais selon Linda Viel, du Cégep de Rimouski, une vingtaine d'entreprises du Bas-Saint-Laurent pourraient en bénéficier.

Plus d'articles

Commentaires