Retour

Une première extraction de 500 tonnes de roches pour Mine Arnaud

Mine Arnaud lance une nouvelle campagne d'échantillonnage pour tenter de séduire des clients potentiels.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

L'entreprise extraira, d'ici la semaine prochaine, 500 tonnes de roches qui seront concentrées en 40 tonnes d'apatite.

Mine Arnaud en est déjà à sa troisième campagne d'échantillonnages, mais l'objectif vise cette fois à prouver que le concentré peut être transformé en usine.

 Lors de nos précédentes campagnes, les objectifs étaient plus la caractérisation du concentré. Là, on en est à une autre étape. On n'est plus en laboratoire. Nous allons envoyer notre concentré en usine pour produire réellement de l'engrais avec le concentré de Mine Arnaud , explique la directrice des communications, Émilie Paquet.

Par la suite, les neuf trous des échantillonnages seront complètement remblayés. Il s'agit d'une opération qui coûte 2,5 millions de dollars, défrayée par Québec qui est partenaire du projet.

Même si le projet est en veilleuse, l'entreprise continue d'espérer trouver un investisseur qui pourra avancer les 772 millions de dollars nécessaires au lancement de l'exploitation du site.

L'équipe de Mine Arnaud considère qu'il sera plus facile de convaincre de futurs clients avec en main un produit fini. Ils jugent qu'avec des clients intéressés, il sera ensuite plus facile d'intéresser des investisseurs. Ils espèrent même que certains de ces clients se transforment eux-mêmes en investisseurs potentiels.

D'ailleurs, l'équipe de Mine Arnaud visite présentement divers événements à l'international, notamment un congrès cette semaine en Allemagne, pour trouver de nouveaux investisseurs.

Avec les informations de Katy Larouche