Retour

Une Première Nation du Nord profitera de la vente d'électricité

La Première Nation de Constance Lake, près de Hearst, recevra plus d'un million de dollars par année, soit une partie des revenus d'une centrale hydroélectrique. Le chef Rick Allen estime que l'entente entre sa Première Nation et l'Ontario établit un précédent pour le partage des revenus liés à l'exploitation des ressources naturelles.

Un texte de Francis Bouchard

La province et la Première Nation ont signé une entente sur le partage des revenus de l’électricité générée par la centrale Shekak-Nagagami.

Cette centrale de 19 mégawatts est située sur la rivière Shekak à environ 80 kilomètres à l’ouest de Hearst. Elle est exploitée depuis quelques années par l’entreprise Brookfield Power.

En entrevue à Radio-Canada, le chef de la Première Nation de Constance Lake, Rick Allen, a expliqué que sa communauté devait recevoir des revenus du projet hydroélectrique depuis 1994, mais que cela ne s'est jamais matérialisé en raison d’une production inférieure aux prévisions et d'une dette accumulée.

Le chef affirme que les fonds permettront d’aider à répondre aux besoins de sa communauté.

L’entente rapportera entre un million et 1,2 million de dollars cette année à la Première Nation. Ces revenus augmenteront par la suite en fonction de l’indice des prix à la consommation.

Le chef indique que l’entente est valide pour les 30 prochaines années, soit le reste de la durée du contrat de vente d’électricité à la province.

L'entente de collaboration fait suite à des discussions entre la Première Nation, le ministère de l'Énergie et le ministère des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation.

Dans un communiqué, le ministre de l'Énergie, Glenn Thibeault, affirme qu’il s’agit d’un exemple important de mise en oeuvre de l'accord politique de 2015 entre les Premières Nations et le gouvernement de l'Ontario, pour arriver à la réconciliation. Il ajoute que ce processus, qui s’est échelonné sur presque deux ans, produira des avantages à long terme et contribuera à la prospérité de la Première Nation de Constance Lake.

Le ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation, David Zimmer, ajoute que cette entente fait partie des nombreuses étapes du cheminement de l’Ontario vers la guérison et la réconciliation avec les peuples autochtones

Plus d'articles

Commentaires