Retour

Une route reliant le nord au sud des T.N.-O se concrétise peu à peu avec l'aide d'Ottawa

Le projet d'une route reliant le nord au sud des Territoires du Nord-Ouest avance avec un nouveau financement de 102,5 millions de dollars d'Ottawa.

La ministre des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord, Carolyn Bennett était à Yellowknife mercredi pour annoncer ce nouvel investissement qui aidera le gouvernement territorial avec son projet à long terme de construire sa route de la vallée du Mackenzie.

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest déboursera aussi 37,5 millions de dollars dans le projet.

En tout, ces 140 millions de dollars doivent permettre la construction d’un pont pour traverser la rivière Great Bear près de la communauté de Tulita. L'argent doit aussi servir à construire 15 kilomètres de routes au nord de Wrigley et financer des études environnementales.

Selon le gouvernement, ces études permettront de définir le tracé de la route et permettront l’octroi des permis de construction.

La route de la vallée du Mackenzie

Le projet de construction d’une route pour relier le réseau routier du sud des territoires à celui du Nord près d’Inuvik, en passant par les communautés isolées au cœur du territoire, est dans les plans du gouvernement depuis des années.

Pour l’instant, le gouvernement territorial concentre surtout ses efforts sur la construction d’un tronçon de plus de 300 kilomètres entre le réseau routier du sud du territoire à la communauté de Norman Wells.

Les coûts pour relier Wrigley — où se termine l’Autoroute 1 — à Norman Wells sont estimés à 700 millions de dollars.

Depuis une dizaine d’années, pour parvenir à la construction de la route, le gouvernement des T.N.-O. soumet ses demandes de financements phase par phase.

L’un des objectifs de la route a longtemps été de faciliter l’exploitation des combustibles fossiles dans la région du Sahtu. En 2009, une étude sur les retombées économiques de la route avait notamment déterminé l’impact positif qu’aurait la route sur l’exploration des champs gaziers de la région.

Selon le gouvernement fédéral, le nouveau financement permettra de « réduire le coût des biens de première nécessité et d’aider les entreprises locales à faire concurrence en acheminant leurs marchandises vers les marchés. »

« Le transport et l’importance d’avoir l’accessibilité aux communautés, c’est très important pour l’espoir des jeunes », estime la ministre Carolyn Bennett.

400 emplois

La construction de l’autoroute devrait créer 400 emplois selon le gouvernement. Ces embauches sont plus que nécessaires dans cette région, selon Danny Gaudet, l'ancien négociateur en chef de l'accord d'autonomie gouvernementale pour la communauté de Deline.

« Depuis que l'industrie pétrolière et gazière est morte, je vois que les gens qui luttent dans les collectivités », déplore Danny Gaudet. « Les annonces comme celle-là donnent un rebond à cette idée que nous allons retourner au travail. »

Les travaux de construction ne devraient pas commencer avant 2021, après des études environnementales et l’octroi de certains permis.