Retour

Une subvention à Telus critiquée par le préfet de la MRC de la Minganie

La subvention accordée à Telus pour permettre d'offrir Internet haute vitesse dans plusieurs municipalités de l'Est du Québec crée une concurrence déloyale pour la coopérative de Havre-Saint-Pierre, soutient le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël.

Un texte de François Robert

« Nous, dans les dernières années, le gouvernement a subventionné deux programmes en Minganie pour implanter la haute vitesse filaire. Et à la MRC, on a investi tout près d’un million de dollars », rappelle Luc Noël.

Et ces investissements d’argent public ont été faits entre autres parce que « Telus ne voulait pas y aller dans le temps », ajoute le préfet de la MRC de la Minganie.

« Les revenus que l’on retire aujourd’hui des activités Internet ne couvrent pas le règlement d’emprunt que l’on a dû faire pour l’implantation de ce service-là et aujourd’hui, TELUS, qui le savait et qui le sait actuellement, va chercher une subvention du gouvernement pour nous compétitionner. Je ne sais pas, je suis abasourdie par cette nouvelle-là », affirme Luc Noël.

Réaction gouvernementale

Mise au fait de la stupéfaction du préfet, la ministre de l'Économie Dominique Anglade a fait preuve d’une certaine ouverture.« Si le préfet revient et nous dit : "écoutez, tous mes gens sont satisfaits, ils sont connectés à Internet haute vitesse, ils ont un service qu’ils apprécient particulièrement", moi je suis prête à dire : "peut-être que l’on est capable de regarder ensemble pour faire en sorte qu’il n’y ait pas de chevauchement". Ça, je suis prête à regarder ça. Encore une fois, il faut que les technologies soient comparables », a indiqué la ministre Anglade.

Dominique Anglade a insisté sur le fait que l'objectif du gouvernement était de brancher tous les citoyens du Québec à Internet haute vitesse avec les meilleures technologies au coût le plus faible pour les citoyens afin d'inciter les jeunes à rester en région et à y lancer leur entreprise.

Une ouverture bienvenue

Joint en fin de journée pour commenter ce dernier développement, le préfet de la Minganie, Luc Noël, a salué l’ouverture de la ministre Anglade.

Luc Noël compte mieux s’informer sur le service que Telus envisage d'offrir, puis évaluer si une demande formelle de révision sera déposée après les Fêtes.

S’il n’y a pas de révision et que Telus offre un service concurrent à la coopérative, l’impact pourrait être important pour la coopérative et les finances de la MRC, et par conséquent avoir un impact sur les quotes-parts des municipalités, selon Luc Noël.

En ce moment, les seules municipalités de la MRC de la Minganie qui n’ont pas le service filaire pour l'accès à la haute vitesse sont Longue-Pointe-de-Mingan, Natashquan et Anticosti, mais Longue-Pointe-de-Mingan a accès à Internet haute vitesse par le biais de la technologie sans-fil.