Retour

Une table de travail au secours des producteurs de bleuets

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) forme une table de travail régionale pour contrer la crise du bleuet qui perdure depuis deux ans.

Cette année, les producteurs ont dû se contenter de 20 cents la livre pour leurs bleuets. Un prix si bas que certains n'ont même pas fait la récolte de leurs champs.

La Financière agricole, le Syndicat des producteurs de bleuets du Québec et des représentants du MAPAQ doivent se rencontrer la semaine prochaine afin de trouver des solutions concrètes pour stabiliser l'industrie.

« On va essayer de copier ce qui s'est fait ailleurs au Québec. Nous ne sommes pas les seuls à avoir connu des difficultés », souligne le président des producteurs de bleuets du Québec, Ghislain St-Pierre.

La nécessité d'un prix minimum

Par ailleurs, M. St-Pierre entend bien convaincre le ministère d'établir un prix minimum du bleuet afin qu'il couvre au minimum les frais de production.

M. St-Pierre a indiqué qu'il avait bon espoir que cette table puisse régler une partie des problèmes à court et à long terme des producteurs.

Plus d'articles

Commentaires