Retour

Une taxe sur le homard pour les pêcheurs et les transformateurs de l'Î.-P.-É.

L'Île-du-Prince-Édouard sera bientôt la première province des Maritimes où les pêcheurs et les transformateurs devront payer une cotisation totale de deux cents par livre de homard pêché.

Un texte de Marc Babin

L'argent amassé servira à la mise en marché de ce homard. Cette mesure entrera en vigueur dès le début de la saison de pêche, au début mai.

Un nouvel office de mise en marché gérera la somme recueillie. Selon les estimations de l'Association des pêcheurs de l'Île-du-Prince-Édouard, cette taxe devrait générer des recettes de 300 000 $.

L'argent servira à faire la promotion du homard de l'Île-du-Prince-Édouard. Cela pourrait être utilisé pour une campagne publicitaire, des études de marché ou des initiatives dans les médias sociaux.

Le conseil d'administration de l'office devra choisir le type de promotion. Les pêcheurs de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick devraient suivre l'exemple de ceux de l'île en 2017.