Retour

Une technologie qui pourrait réduire davantage la facture d’électricité des Ontariens

Heliene inc. une entreprise de fabrication de panneaux solaires de Sault-Sainte-Marie a reçu un coup de pouce fédéral lundi de près d'un million et demi de dollar pour aider les compagnies productrices d'électricité à mieux contrôler leurs pertes de voltage sur les lignes de distribution. L'argent provient du fonds de technologies du développement durable du gouvernement canadien.

Un texte de Caroline Bourdua

La technologie iPV consiste à créer des modules photovoltaïques intelligents, un projet qui totalise 3 300 000 $.

Ces modules permettront aux compagnies d’électricité de contrôler et de surveiller le voltage sur leurs lignes de distribution en temps réel.

« Les compagnies d’électricité perdent entre 5 et 7 pour cent de pertes en termes de diminution de voltage », explique le président d’Heliene Martin Pochtaruq.

Ces pertes sont causées par l’énergie active, produite par la lumière, et l’énergie réactive produite pour minimiser la variation de fréquence du voltage causé par nos appareils ménagers notamment.

Les premiers essais devraient s’effectuer d’ici un an avec la Sault. Ste.Marie Public Utility Commission, la compagnie locale d’hydro-électricité.

Si le projet est concluant, Heliene inc. vise un marché mondial.

La compagnie qui a été mise sur pied en 2010 compte 78 employés et fait partie d’un consortium formé notamment de ePower de l’Université Queen’s, de la compagnie locale d’électricité de Sault-Sainte-Marie, Dressel International et une entreprise de Slovénie.

Plus d'articles

Commentaires