Retour

Une vingtaine de postes coupés au journal Le Soleil

D'autres compressions touchent le quotidien Le Soleil de Québec : environ 25 postes seront supprimés au sein de l'entreprise.

Un texte de Carl Marchand

Les employés ont été rencontrés en après-midi, mercredi. La nouvelle a été confirmée à Radio-Canada par deux employés du quotidien.

À la rédaction, une quinzaine de postes seront supprimés et une dizaine de personnes perdront leur emploi à l'administration. Les mesures entreront en vigueur en janvier prochain.

« L'employeur a présenté son plan de restructuration. Les revenus ne sont pas au rendez-vous, c’est évident », a indiqué le président du Syndicat de la rédaction, Jean-François Néron, dans un courriel envoyé à ses membres.

« Nous aurons le temps d’échanger sur la situation au cours des prochaines semaines. Des rencontres sont prévues avec l’employeur », ajoute-t-il.

Dans la continuité, dit l'entreprise

Le propriétaire de Capitales Médias, Martin Cauchon, refuse pour sa part de parler de compressions.

« Oui il y a des décisions difficiles qui doivent être prises. On a fait part de notre plan d'action, mais qui s'inscrit dans la continuité », a affirmé M. Cauchon.

Le journal a été vendu par Gesca au groupe Capitales Médias, propriété de l'ex-ministre libéral Martin Cauchon, en mars 2015. L'entreprise possède également Le Quotidien de Saguenay, La Voix de l'Est de Granby, La Tribune de Sherbrooke, Le Nouvelliste de Trois-Rivières et Le Droit de Gatineau-Ottawa.

L'entreprise avait reçu une aide financière de 10 M$ du gouvernement du Québec sous forme d'un prêt d'Investissement Québec en décembre 2017.

Avec la collaboration de Jonathan Lavoie

Plus d'articles