Retour

Usine de ferrochrome : Sudbury et Thunder Bay ne sont plus dans la course

Les villes du Grand Sudbury et de Thunder Bay ont été exclues de la course pour accueillir la fonderie de ferrochrome de l'entreprise Noront Resources. Les municipalités de Timmins et de Sault-Sainte-Marie, elles, sont toutefois toujours en lice.

Le Grand Sudbury proposait que l’usine soit construite à Coniston sur le terrain des anciennes installations de la minière Inco.

Toutefois, le projet ne faisait pas l’unanimité au sein de la communauté et plusieurs s'inquiétaient de l’impact environnemental de la fonderie.

Le maire du Grand Sudbury, Brian Bigger, n’a pas caché sa déception après l’annonce de Noront Resources.

Nous voulons pouvoir continuer de travailler avec Noront pour d’autres projets, comme celui de l'exploitation du nickel. Je peux vous assurer que la municipalité va continuer de travailler pour le développement économique du Grand Sudbury, a-t-il expliqué en entrevue à CBC.

La Ville de Grand Sudbury a dépensé près de 91 000 $ pour faire avancer le projet, confirme aussi le maire.

Bill Crumplin, l’un des opposants du projet qui est aussi professeur à l’Université Laurentienne, applaudit la décision annoncée vendredi.

Il n’y a pas assez d’études qui existent sur l’exploitation du ferrochrome afin de connaître les réels impacts environnementaux d’une usine, ajoute-t-il.

Celui qui a été candidat pour le Parti vert de l’Ontario lors des élections provinciales de juin assure que peu importe où se trouvera l’usine, le risque sera présent.

Thunder Bay reste optimiste

La municipalité de Thunder Bay et la Première Nation de Fort William restent optimistes malgré la décision de la minière.

Bien que nous soyons déçus que l'usine ne soit pas construite à Thunder Bay, nous voyons toujours les nombreux avantages de ce projet, comme la construction de routes et le développement de la main-d’oeuvre dans le Nord de l’Ontario, commente le maire Keith Hobbs

Même son de cloche auprès du chef de la Première Nation de Fort William, Peter Collins.

La Première Nation de Fort William et la Ville de Thunder Bay vont continuer de collaborer pour favoriser le développement économique de nos communautés, assure-t-il.

La sélection entre dans sa phase finale

Noront Resources a confirmé vendredi en fin d’après-midi que les villes de Timmins et de Sault-Sainte-Marie entrent dans la phase finale du processus de sélection.

Selon Alan Coutts, président-directeur général de la compagnie, les quatre villes avaient soumis de bons  projets, mais une série de critères, comme l'environnement, les coûts et le niveau d’acceptation du projet par la communauté ont joué dans la balance.

Bien que la municipalité du Grand Sudbury ait proposé un projet au coût moins élevé, l’opposition de la communauté aura eu raison de la proposition de la Ville, confirme la compagnie.

Pour ce qui est de Thunder Bay, la présence d’un cours d’eau près du site suggéré représentait un danger environnemental, selon Noront Resources.

La minière souhaite exploiter les gisements de ferrochrome dans le Cercle de feu, puis traiter la ressource dans une usine implantée dans l’une des villes en question. 

Le choix final sera connu d’ici la fin de l’année 2018.