Retour

Vers la relance de l'industrie de l'or en Nouvelle-Écosse

Un oeil averti peut distinguer, dans la pierre d'argile, des éclats d'or dans d'anciens gisements aurifères de la Nouvelle-Écosse. L'entreprise Atlantic Gold Corp compte relancer l'industrie dans la province grâce à de nouveaux procédés qui permettent d'extraire des pépites d'or de pierres ordinaires.

La compagnie minière possède quatre gisements d’or et emploie quelque 140 travailleurs à l'un de ses sites, la mine Touquoy, qui doit commencer à produire en septembre. Elle compte développer tous les gisements du site Moose River, ce qui créerait en tout presque 350 emplois.

« C’est un type d’or très spécial et c’est de loin la veine d’or la plus facilement identifiable qu’on ait vue », affirme Tim Bourque, géologue à Atlantic Gold, en parlant d'un échantillon d'or retiré à l'un des sites de la compagnie, au lac Fifteen Mile, dans le centre-est de la Nouvelle-Écosse.

La découverte d'or dans des pierres ordinaires pourrait raviver une industrie qui était en dormance.

Atlantic Gold Corp estime qu'elle sera en mesure de récolter 87 000 onces d’or uniquement à la mine Touquoy, pendant sa première année d'activité. La valeur d’une seule once du métal précieux est évaluée à 1200 $ US.

Ce potentiel a attiré l'attention de plusieurs. L’an passé, le nombre de permis d’exploration a augmenté de plus de 60 % en Nouvelle-Écosse, passant de 259 à 417. Les travaux de prospection couvrent un territoire de près de 100 000 hectares.

De nouvelles méthodes

L’exploitation de gisements d’or a bien évolué au fil des décennies ce qui permet maintenant d'envisager une relance de l'industrie en Nouvelle-Écosse.

Plutôt que de chercher l’or dans les veines de quartz seules, typiques des mines souterraines du passé, les mineurs la cherchent maintenant dans la roche qui entoure les veines de quartz.

L'or est maintenant recherché sur des superficies plus vastes, près de la surface. Le champ minier Moose River, dont fait partie la mine Touquoy, est constitué de mines à ciel ouvert de la taille de plusieurs terrains de football. Atlantic Gold y fait exploser quotidiennement la pierre à la surface, ce qui permet de libérer les petites quantités d'or emprisonnées dans cette pierre.

À cause de la vaste superficie de ces opérations et de la proximité du port d'Halifax, Atlantic Gold Corp croit que ces petites quantités d'or, lorsqu'on les additionnera, seront synonymes de profits et d'une industrie qui redeviendra prospère.

Plus d'articles

Commentaires