Retour

Vers un « marché noir » de la téléphonie mobile au Canada?

Des utilisateurs du site de petites annonces Kijiji tentent de revendre dans d'autres provinces canadiennes des forfaits de téléphonie cellulaires achetés au Manitoba ou en Saskatchewan, où le prix est de 50 $ par mois, soit 40 $ de moins que le prix moyen au Canada.

Ce qui est offert est simple : un forfait de téléphonie mobile moins cher que ce que les compagnies affichent. Le forfait est disponible dans n'importe quelle province du Canada, même si l'acheteur ne vit pas dans la même province que le vendeur.

L'usager « Tony », par exemple, propose un forfait mensuel avec le service Koodo pour le prix de 48 $ par mois, taxe en sus. Si l'utilisateur est satisfait, un 100 $ doit être remis à Tony pour ce service. 

Les prix indiqués dans l'annonce de Tony sont ceux offerts par les compagnies de cellulaires au Manitoba ou en Saskatchewan. Le même forfait coûterait 90 $ dans les autres provinces.

Le forfait publié sur le site de petites annonces comporte des appels et textos illimités partout au Canada, en plus de cinq gigaoctets (Go) de données mobiles.

Un autre utilisateur nommé Kevin publie la même offre avec le service Fido pour le même prix, en offrant pour 25 $ de plus la possibilité d'obtenir un numéro commençant par « 416 », un indicatif de la région de Toronto.

Une pratique pour contourner les prix « exorbitants »

Dans une entrevue accordée à CBC, Tony affirme qu'il ne considère pas sa pratique comme étant frauduleuse. Il s'agit, selon lui, d'une « zone grise ».

Il explique utiliser des « outils internes », tels que des codes promotionnels, pour fournir son service à ceux qui résident à l'extérieur de la Saskatchewan ou du Manitoba. Pas question, dit-il, de changer l'adresse des clients, car « cela serait de la fraude ».

Tony justifie son service par le fait que les compagnies de cellulaires « volent l'argent des usagers, car les forfaits ne devraient pas être aussi dispendieux ».

L'ex-journaliste spécialisé en technologie de CBC Peter Nowak, qui a été le premier à signaler cette nouvelle pratique, confirme que les prix des forfaits mobiles au Canada sont aberrants. « Vous savez que les prix au Canada sont problématiques lorsqu'un marché noir émerge pour offrir de meilleurs prix à la population », écrit-il sur son blogue.

Selon M. Nowak, les prix plus bas au Manitoba et en Saskatchewan s'expliqueraient par la plus forte concurrence dans ces provinces, avec la présence d'entreprises comme MTS et SaskTel.

Par ailleurs, le magazine PC Mag avait annoncé en 2014 que les services de téléphonie sans fil au Canada étaient parmi les plus chers du monde.

Que dit Telus?

Le porte-parole de la compagnie Telus qui est aussi propriétaire de Koodo, Shawn Hall, affirme par courriel que l'entreprise analyse la nouvelle pratique d'offrir des forfaits sur Kijiji. 

Quant à la différence de prix entre le Manitoba et le reste du Canada, M. Hall explique que cela reflète la situation de Koodo dans cette province, soit d'être « un nouveau joueur qui n'a pas le même marché et les mêmes avantages de réseau dont jouissent les entreprises déjà établies ».

Plus d'articles

Commentaires