Viandes Laroche d'Asbestos s'est placée à l'abri de ses créanciers, alors qu'elle cumule des dettes de plus de 17,5 millions de dollars.

Une demande de soumission a été lancée par le syndic afin de vendre l'entreprise, en totalité ou en partie. L'appel de proposition prendra fin le mardi 3 novembre prochain. D'ici là, les acheteurs potentiels peuvent visiter l'entreprise jeudi, entre 9 h et 17 h, ou sur rendez-vous.

La valeur des biens est estimée à environ 6,5 millions de dollars, ce qui comprend le bâtiment, le système de réfrigération, l'équipement industriel, les camions ainsi qu'un entrepôt à Danville. L'abattoir d'Asbestos, d'une superficie de près de 5000 mètres carrés, a été construit au coût de 10 millions de dollars en 2010, selon un document du syndic, Raymond Chabot inc. Sa capacité est d'environ 35 000 têtes par année.

« La transaction envisagée peut être structurée de différentes façons afin de permettre de répondre aux objectifs respectifs de l'acheteur ou du vendeur », précise le document de Raymond Chabot.

Une centaine de personnes travaillaient pour Viandes Laroche avant l'annonce de sa fermeture, il y a deux semaines.

Plus d'articles

Commentaires