Retour

Virage web réussi pour une entreprise familiale de Sainte-Croix

Le commerce électronique représente un défi de taille pour de nombreux détaillants et manufacturiers qui peinent à écouler leurs produits sur internet. Ce n'est toutefois pas le cas de l'entreprise familiale Meubles South Shore, qui s'est tournée vers la vente en ligne il y de cela près de 10 ans. Un virage qui a fini par porter ses fruits.

D’après les informations de Guylaine Bussière

Le fabricant de meubles de Sainte-Croix, dans la MRC de Lotbinière, réalise près d’un million et demi de ventes en ligne par année. En période de pointe, 10 000 meubles sont acheminés chaque jour à l’intérieur de 48 heures.

« La croissance a été de 100 %, raconte le président et chef de la direction de Meubles South Shore, Jean Laflamme. Depuis 2008, on a investi au-delà de 45 millions dans nos centres de distribution, dans nos usines, dans la robotique dans les technologies de l’information et dans tout le système de logistique. »

« On avait frappé un mur »

Celui qui est à la tête de l’entreprise fondée en 1940 explique que la vente en ligne s’est imposée il y a une décennie, à une époque où même le géant du commerce électronique Amazon ne vendait pas de meubles sur le web.

« On avait frappé un mur. C'est-à-dire qu’à l'époque, on avait un taux de change qui était au pair, on faisait face à une importation chinoise de plusieurs produits […] Étant une entreprise familiale, on avait une vision beaucoup plus à long terme et on était prêt à prendre le risque », relate Jean Laflamme.

Meubles South Shore réalise aujourd’hui 98 % de ses ventes sur internet.

Je pense qu'on est un exemple. On est dans un domaine très traditionnel. On a ajouté les technologies puis on s'est différencié dans le marché avec ça.

Jean Laflamme, président et chef de la direction, Meubles South Shore Service personnalisé

L’entreprise, qui emploie près de 1000 personnes, a choisi de miser sur un service à la clientèle personnalisé.

« Notre service à la clientèle est ici, à l'interne, il est local. C’est des humains, c’est des vraies personnes qui aident puis qui ont les mêmes besoins que le consommateur », affirme la vice-présidente à l’expérience consommateur, Nicole Basenach.

Dans le commerce de détail, 10 % des achats s’effectuent en ligne à l’heure actuelle. Cette proportion devrait atteindre 30 % d’ici les 15 prochaines années.

Plus d'articles

Commentaires