Retour

Volvo met fin aux voitures équipées seulement d'un moteur à combustion

Le constructeur automobile suédois Volvo Cars a annoncé qu'il ne lancerait plus désormais que des modèles de voitures électriques ou hybrides à compter de 2019. La production des modèles à essence et diesel existants sera toutefois maintenue.

Le groupe Volvo, qui est la propriété du constructeur chinois Geely, a promis mercredi « la fin historique » des véhicules équipés uniquement d'un moteur à combustion, et cela, d’ici deux ans.

Volvo compte ainsi lancer cinq modèles de voitures intégralement électriques entre 2019 et 2021.

Trois de ces voitures seront commercialisées sous la marque Volvo et deux sous la marque Polestar. Le constructeur proposera aussi à ses clients un éventail de modèles hybrides.

Le premier modèle électrique sera fabriqué dès 2019 en Chine; le lieu de production des quatre autres modèles n'a pas été annoncé.

La production des moteurs à essence et diesel maintenue

Malgré ce virage résolu vers la propulsion électrique ou hybride, Volvo entend néanmoins continuer de construire les modèles de voitures à essence et diesel actuellement en production. Seuls les nouveaux modèles seront électriques ou hybrides. Le constructeur prévoit effectuer graduellement la transition vers des véhicules plus propres.

Au printemps, le patron de Volvo, Håkan Samuelsson, avait déclaré au quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung que les réglementations environnementales plus strictes font en sorte qu’il devenait trop coûteux de développer de nouveaux moteurs diesel.

Des lois environnementales de plus en plus sévères

Les lois environnementales européennes prévoient que les voitures neuves devront respecter des émissions moyennes d'environ 95 grammes de CO2 par kilomètre, sous peine de sanctions, d'ici 2021.

Plus sévère encore, en Suède, le gouvernement envisage de quintupler le taux de taxation des émissions de CO2 imposé aux conducteurs dès 2018. D'après les calculs du magazine spécialisé TeknikensVärld, le propriétaire d'un 4X4 Volvo V90 T5 devra payer 630 euros (900 $CAN) de taxe par an. Pour un modèle à essence plus puissant, le SUV BMW X6 M, la taxe atteindra 1500 euros (2150 $CAN) par an.

Le groupe suédois prévoit vendre au moins un million de voitures électriques avant 2025, date à laquelle il souhaite que ses opérations de production deviennent « climatiquement neutres ».

En Europe, les immatriculations de voitures électriques ont crû cette année de 7 % par rapport à 2015, celles d'hybrides rechargeables de 3,9 % et celles d'hybrides non rechargeables de 27,3 %, selon l'Association européenne des constructeurs automobiles.

Plus d'articles

Commentaires