Les membres du Syndicat des travailleurs de Béton provincial de Matane ont voté à 81% pour un mandat de grève mardi soir.

Un texte de Louis Lessard

Les syndiqués se sont ainsi donner le droit de déclencher des moyens de pression, pouvant aller jusqu'à des débrayages, en fonction de l'évolution des négociations.

Des désaccords divers

Les principaux points en litiges touchent les salaires, la durée de la convention collective, les mouvements de personnel et les vacances des employés. Le conseiller syndical Yves Lévesque croit que la balle est maintenant dans le camp de la partie patronale:

Une question d'attitude, résume le syndicat

Selon la CSN, les syndiqués en ont contre l'attitude de la partie patronale, que plusieurs qualifient de méprisante.

À la suite des trois dernières rencontres de conciliation, l'employeur a quitté la table de négociation, et annulé les rencontres prévues les 12 et 13 juin, assure le syndicat.

Béton provincial n'a pas répondu à notre demande d'entrevue.