Retour

WestJet accepte la médiation d'Ottawa pour régler le conflit avec ses pilotes

La compagnie aérienne WestJet accepte la médiation d'Ottawa dans le conflit qui l'oppose à son syndicat des pilotes. Cette annonce laisse présager un dénouement à leur désaccord.

WestJet aura recours au processus de règlement des conflits du Service fédéral de médiation et de conciliation.

« Les deux parties s’entendent pour aller en médiation et vers un arbitrage final et contraignant, si nécessaire », mentionne la déclaration de WestJet publiée vendredi soir.

La compagnie aérienne basée à Calgary assure aux voyageurs qu'ils peuvent maintenant réserver des billets sans crainte.

Le 10 mai, les pilotes du transporteur aérien ont voté à 91 % pour un mandat de grève. Ceux-ci auraient ainsi pu déclencher un mouvement la semaine dernière.

Les voyageurs anticipaient déjà cette semaine la possibilité que leur vol soit annulé. La compagnie aérienne avait toutefois promis de rembourser les billets pour les vols annulés en cas de grève.

Selon la compagnie, les réservations ont ralenti depuis que le syndicat a déclaré qu'il demanderait un mandat de grève.

Depuis plusieurs mois, l’Association des pilotes de ligne et WestJet négocient pour une nouvelle entente de principe. La pomme de discorde dans ces négociations concerne principalement le lancement de la nouvelle compagnie aérienne à rabais, Swoop, le 20 juin.

WestJet prévoit embaucher des pilotes de l’étranger moins payés que ceux travaillant déjà pour la compagnie aérienne. Cependant, le syndicat considère que seuls les pilotes de WestJet devraient être aux commandes de la compagnie et de ses filiales.

L'Association des pilotes de ligne (ALPA), le syndicat des pilotes du transporteur, représente environ 1500 pilotes servant principalement WestJet.