La compagnie aérienne à bas coût WestJet a fait une demande auprès de Transports Canada pour pouvoir ouvrir prochainement des vols vers la Chine.

Gregg Saretsky, le PDG de l’entreprise établie à Calgary, en a fait l’annonce vendredi devant la Chambre de commerce du Grand Vancouver, un mois après avoir commandé 10 Boeing Dreamliners dont l’autonomie pourra desservir des destinations internationales éloignées.

« Nous sommes officiellement entrés dans le processus. Transports Canada va bientôt faire appel à la délégation chinoise de Pékin et nous devrions pouvoir vous revenir avec des détails dans peu de temps », a-t-il déclaré, sans toutefois préciser les villes concernées par ces nouvelles lignes, ni la date de lancement espérée.

Le dirigeant affirme que le plan est de « se synchroniser avec l’agenda du fédéral qui prévoit de doubler les vols en provenance de la Chine d’ici 2022 ».

Le premier des dix nouveaux Boeing doit être livré entre le premier trimestre de 2019 et décembre 2021. WestJet a également posé une option sur dix autres Dreamliners qui pourront être livrés entre 2020 et 2024.

La compagnie aérienne dessert actuellement une centaine de destinations au Canada, aux États-Unis, en Europe, au Mexique, en Amérique centrale et dans les Caraïbes.

Plus d'articles

Commentaires