Retour

WestJet remboursera tous les vols en cas de grève

En réponse à des messages Twitter de passagers inquiets, la compagnie aérienne de Calgary dit comprendre leurs préoccupations et annonce qu'elle remboursera intégralement ses clients qui verront leurs vols annulés si la grève des pilotes a bien lieu après le 21 mai.

Plus de neuf pilotes sur dix ont voté pour la grève, jeudi. Légalement, les pilotes pourraient lancer leur action dès le 19 mai, mais assurent ne rien vouloir faire avant le 21 mai pour ne pas pénaliser les voyageurs pendant le long week-end de la fête de la Reine.

Face à ces incertitudes, WestJet a dû répondre à de nombreux clients inquiets sur Twitter. La compagnie prend soin de leur rappeler que la grève peut encore être évitée mais qu’elle remboursera intégralement ses clients qui verront leurs vols annulés.

Une décision qui ne satisfait pas tout le monde. Un passager fait remarquer, sur le réseau social, qu’il devra débourser plus cher pour acheter un billet de dernière minute. « Mon père, atteint d'un cancer, aimerait aller voir le Stampede de Calgary avant qu'il ne soit trop tard. Le crédit proposé par WestJet ne me permettra pas de payer un billet avec une autre compagnie. C'est vraiment dur. », a-t-il écrit en anglais vendredi matin.

Air Canada a su profiter de la situation de son rival en annonçant officiellement jeudi son intention d’augmenter le nombre de vols sur les principales routes transcontinentales en réponse au mandat de grève.

L'Association internationale des pilotes de ligne, qui représente 1500 pilotes de WestJet, affirme que les négociations se poursuivront la semaine prochaine à Halifax. Elle s'engage à y rester aussi longtemps qu'il le faudra pour obtenir une première convention collective.

Près de 150 pilotes de WestJet avaient manifesté en silence, le 8 mai, au siège social de WestJet, à Calgary. Depuis huit mois, ils réclament de meilleures conditions de travail et un salaire comparable à ce qui est offert à leurs confrères d'Air Canada. « Nous voulons nous assurer que nos emplois sont protégés », expliquait alors Dave Colquhoun, l’un des pilotes présents à la manifestation.

La compagnie aérienne se dit confiante quant à la conclusion d'un accord.