La capitale du Manitoba ne figure pas sur la liste des villes finalistes où le géant du commerce en ligne Amazon pourrait établir son deuxième siège social en Amérique du Nord.

Toronto est la seule ville canadienne qui a réussi à séduire l'entreprise américaine. La liste de candidatures retenues ne compte plus que 20 municipalités dans la course pour l’obtention du siège social de 5 milliards de dollars qui pourrait employer jusqu’à 50 000 personnes.

Parmi ses critères, Amazon a dit être à la recherche d’une communauté métropolitaine dénombrant au moins un million de résidents; or, Winnipeg et ses villes avoisinantes ne comptent environ que 811 000 habitants, selon le dernier recensement de Statistique Canada.

Le gouvernement manitobain avait offert 980 millions de dollars sur 16 ans en allègements fiscaux et mesures de soutien à la formation à Amazon si la compagnie présélectionnait la ville des Prairies. Le maire Brian Bowman a également indiqué que la Ville avait envisager de vendre à l’entreprise des terres excédentaires et d’apporter une aide financière à la construction des infrastructures.

Amazon doit annoncer la ville gagnante plus tard cette année.